correction de copies
Conseils méthodologiques,  La dissertation,  Le cas pratique,  Le commentaire d'arrêt,  Le TD,  Les cours,  Méthodologie

Les qualités d’une bonne copie

Comment apprécie t-on la qualité d’une copie ?
.
Les séances de TD sont l’occasion de mettre en pratique la théorie du cours magistral. Elles sont aussi le moyen, pour vos chargés d’enseignement, de vous évaluer.
L’acclimatation en TD est parfois délicate, le temps d’assimiler la méthode et de comprendre ce que l’on attend de vous, précisément. Si vous avez le sentiment de fournir des efforts conséquents pour un résultat néanmoins insatisfaisant, ces quelques lignes pourraient bien vous être utiles. Il serait dommage de passer à côté de quelques astuces qui vous permettront d’augmenter facilement votre moyenne.
Bien que la correction varie en fonction de l’exercice attribué (dissertation, commentaire..), certaines exigences restent invariablement les mêmes en matière de correction.
.
Voyons cela en détail.
.
  •  La forme
.
L’impératif d’une bonne copie, c’est une forme soignée.
La forme, en droit, c’est fondamental. Un incontournable de la rigueur juridique. Un juriste qui ne soigne pas la forme n’a pas d’excuse. La forme, c’est notre gagne pain !
Sauf que lorsque l’on est au début de ses études, on n’en a pas forcément conscience. Mais le correcteur lui, formé par des années de rigueur,  attache beaucoup plus d’importance à la forme que ce que vous pourriez penser au premier abord. Comme l’avocat doit être capable de se mettre à la place de son client, l’étudiant doit savoir se mettre à la place de son correcteur (ma copie est-elle agréable à lire (ou tout simplement lisible!) ? Les fautes d’orthographe ne se comptent-elles pas par dizaines ?). Dites vous bien que la personne qui vous corrige a des centaines de copies à corriger et que ce travail de longue haleine peut devenir particulièrement fastidieux à la lecture d’une copie qu’il faut déchiffrer.
.
la clarté de la copie et une écriture soignée constituent les bases d’une correction « agréable », et permettent une évaluation optimisée et patiente. Un lecteur qui lira facilement votre copie vous comprendra sans avoir à fournir d’efforts importants du style rechercher dans le dico si votre mot existe… Vous mettrez donc toutes les chances de votre côté en soignant ces deux points.
.
l’orthographe : la maîtrise de la langue française est un préalable indispensable à tout professionnel du droit. Si votre orthographe n’est pas parfait, vous pourrez l’améliorer en faisant des lectures régulières, lisez des revues juridiques, des classiques de la littérature française, recopier le bescherelle… pourvu que vos fautes d’orthographe soient limitées.
Soignez vos phrases, et surtout la rédaction de vos annonces de plan et chapeaux.
.
Si vous n’avez pas le temps de vous relire intégralement, privilégiez la relecture des paragraphes structurels de votre copie (problématique, annonce de plan, titres et chapeaux, phrase d’ouverture). Des fautes d’orthographe importantes et répétées peuvent amener le correcteur à faire preuve d’une plus grande intransigeance au moment de la fixation de votre note.
.
– N’oubliez pas que le plan doit être apparent (sauf cas pratiques).
.
.
  •  Le fond
..
La problématique : le correcteur attend de vous que vous soyez en mesure de faire ressortir le questionnement (le problème) principal du sujet proposé, en formulant une problématique. La problématique est le point central qui structurera votre copie, le correcteur y accorde une attention toute particulière. Prenez donc le temps qu’il faudra pour cerner l’intérêt du sujet et formuler une problématique pertinente.
.
.
Le plan : vous le savez, le plan doit faire apparaître en filigrane la réponse que vous apporterez à votre problématique. Pour ce faire, vos titres doivent être qualifiés, c’est à dire, comprendre des adjectifs qualificatifs qui apporteront une dynamique à votre structure de plan.
.
Au lieu d’écrire par exemple :
.
I – La primauté du droit de l’Union européenne
préférez une formulation telle que :
I – La primauté relative (ou absolue) du droit de l’Union européenne (suivant ce que vous voulez affirmer)
.
.
Les adjectifs qualificatifs ne sont toutefois pas le seul moyen d’apporter une dynamique à votre plan. Vous pouvez également opter pour certains types de plan qui apportent systématiquement du mouvement à votre structure (les plans-types sont détaillés dans notre ouvrage sur la dissertation juridique).
.
La cohérence globale : enfin, le correcteur sera attentif à la cohérence de votre copie : gardez en tête de n’argumenter que pour répondre à votre problématique, vous devez démontrer quelque chose, une idée, une intuition. Ne vous éparpillez pas dans un développement descriptif et sans intérêt pour votre démonstration.
.
⇒ Pour lire notre article sur les astuces et conseils relatifs au cas pratique, c’est par !
.
.

Première visite ? Rejoignez nos abonnés et recevez une correction de dissertation gratuite en cadeau de bienvenue !

Un commentaire

  • Loic

    Bonjour
    Pourriez vous donner des exemples d’adjectifs pour le plan ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *