légalité illégalité
Le juriste,  préparer son avenir

Les erreurs de parcours à ne pas commettre

Préparer son avenir, c’est aussi NE PAS commettre certaines erreurs de parcours .

Deux erreurs principales à éviter :

avoir un casier judiciaire : vous le savez, dans le monde du droit, avoir un casier vierge est indispensable pour exercer une profession réglementée, et même parfois en tant que salarié (on me l’a par exemple demandé afin d’intégrer la Cour de justice de l’Union européenne). Évitez donc de conduire en état d’ébriété et autres, il suffit d’une fois pour que votre carrière soit ruinée… Pour ceux qui souhaitent accéder à leur casier, sachez que vous pouvez prendre contact avec la direction des affaires criminelles et des grâces et en faire la demande en ligne gratuitement (pour le lien, cliquez ici). Une copie de votre casier vous parviendra par la poste. Notez également que vous ne pouvez retirer que le bulletin n°3 de votre casier, c’est à dire celui qui contient les condamnations les plus graves (pour plus d’informations, cliquez ici)
.

se mettre à dos un professionnel du droit (haut placé ou réputé) : vos nerfs ont lâché et vous avez perdu votre sang froid face à votre professeur de procédure civile, lequel se trouve justement être (dans le même temps), un avocat réputé de votre région ? Sachez que les juristes sont connus pour avoir la rancune tenace… 

…et la mémoire longue. Dans ces circonstances, il est préférable de retourner voir la personne concernée et de lui présenter ses excuses, même si la situation vous semble injuste. Une mésentente de la sorte peut rapidement devenir un fardeau lourd à porter.

D’une manière générale, évitez les erreurs de jeunesse qui risquent de vous desservir dans l’avenir. N’oubliez pas que le juriste ne peut se le permettre. Plus encore si vous envisagez une carrière politique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *